« Méga-événements sportifs, transformations urbaines et sociales: D’autres regards sur la Coupe du Monde au Brésil ». 8 octobre à la Fabrique (UT2J)

ATRIA (association toulousaine pour la recherche interdisciplinaire sur les Amériques) vous invite à son prochain « grand événement » SCRIPT (SCiences, Recherche et Images, Pluridisciplinaires à Toulouse):

« Méga-événements sportifs, transformations urbaines et sociales: D’autres regards sur la Coupe du Monde au Brésil ».

À noter d’ores et déjà dans vos agendas: ça se passe le jeudi 8 octobre à partir de 16h dans la Fabrique Culturelle (Université de Toulouse- Campus Le Mirail).

Et voici le programme:

16h – PROJECTION DU DOCUMENTAIRE « DOMÌNIO PÚBLICO » (VOSTF- 1h38) lequel fait le portrait des politiques de sécurité publique et de tout un ensemble de mutations urbaines à Rio de Janeiro, depuis 2011. Réalisé de manière collective à partir des processus originaux de production collaborative, le film traite de manière fine et intégrale les divers projets économiques et politiques liés aux grands événements sportifs et leurs conséquences en termes d’inégalités sociales et urbaines dans la ville.

18 h – Table ronde et débat avec la présence de Thomas Belet journaliste, organisateur du projet photographique « Warld Cup », et deux chercheurs spécialistes des questions urbaines et politiques, qui feront des retours analytiques sur le film et l’exposition et apporteront des réflexions plus larges à partir de leurs travaux de recherche.

19h – VERNISSAGE DE L’EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE « HORS CHAMP », issue du projet « Warld Cup ». Un collectif d’artistes et activistes de différents pays du monde, ayant réalisé un travail photographique pendant la Coupe du Monde en 2014 au Brésil, afin de capter des moments paradoxaux et souvent antagonistes à
l’image véhiculée par les grands groupes médiatiques de la fête mondiale et
sportive.

NOUS VOUS ATTENDONS NOMBREUX !!!

COMMISSION SCRIPT-ATRIA

Argumentaire:

La Coupe des Confédérations en 2013, la Coupe du Monde en 2014, les Jeux Olympiques en 2016 : ces événements qui réveillent passions, joies et festivités sont aussi à l’origine d’aménagements urbains, des politiques de sécurité et des stratégies politiques et économiques qui produisent et/ou approfondissent une série de catastrophes sociales : l’expulsion d’habitants et l’expropriation de maisons, la destruction de quartiers et lieux de vie, la précarisation et ségrégation de certaines populations, la répression et la criminalisation de mouvements sociaux, la mercantilisation de la ville au travers d’illégalités et des logiques autoritaires dans les processus décisionnels.

Dans ce contexte, et faisant le lien avec des questions sociales plus structurelles de la société brésilienne, émergent des revendications sociales et de luttes urbaines. À côté des formes plus traditionnelles des mouvements sociaux, des nouvelles expériences de mobilisation apparaissent où la propre production d’images sur les événements recouvre à elle-même une dimension politique. Ainsi, des collectifs de journalistes, artistes et réalisateurs construisent des canaux médiatiques alternatifs – à l’instar de Mídia Ninja (Narrativas Independientes, Jornalismo e Ação) – où émergent des récits indépendants aux médias de masse. Ils ne revendiquent pas nécessairement « la réalité », mais du moins le fait de visibiliser les expériences des personnes et des situations oubliées par les grands projecteurs des stades et grands médias. C’est le cas de deux projets audio-visuels que nous présenterons lors de cette rencontre.