Avatars contemporains des manifestations de l’infrapolitique

photo affiche avatars3 2015-16 Séminaire organisé par Clara Duterme et Ariela Epstein

    Sans titre5

Sans titre2
IdA

Nous proposons cette année de travailler la question de l’infrapolitique, telle que définie par James Scott dans La domination et les arts de la résistance [1992]. Cette notion permet d’appréhender « une grande variété de formes discrètes de résistance qui n’osent pas dire leur nom ». Il s’agit de s’intéresser à des discours et à des pratiques de « dominés », qui ne se réclament pas du politique mais agissent pourtant dans le cadre des rapports de pouvoir. Nous rejoignons ainsi les auteurs de l’ouvrage La politique sans en avoir l’air [Le Gall, Offerlé, Ploux, 2012] dans notre souhait de réfléchir aux «formes du politique hors de ses manifestations les plus officielles, légitimes, formalisées, mais aussi à l’intérieur de ces dernières: rechercher ses détournements intentionnels ou inintentionnels, cette politisation diffuse, ces écarts officieux, ces formes latérales d’échange politique, ces usages obliques du domestique ou de la sociabilité, cette “tactique de l’occasion” ». Nous aborderons cette notion à travers les travaux de jeunes chercheurs et chercheuses, dans une perspective d’ouverture interdisciplinaire. À travers les interventions il s’agira d’articuler cette notion à des exemples concrets, en cherchant à saisir des façons dont se manifeste l’infrapolitique, même lorsqu’il n’est pas identifié en tant que tel. Ce séminaire se veut un espace de réflexion collective privilégiant les travaux élaborés dans ou à propos des Amériques. Chaque séance sera constituée de l’intervention d’un ou deux invités qui ouvrira une discussion générale, pour articuler la réflexion théorique avec nos objets de recherche particuliers.

Écouter la communication d’Américo Mariani (Scool et LISST CERS) : « Infra quoi? Ce que les frontières du terme « politique » nous disent de la réalité qu’il désigne. Invitation au dialogue à partir de la question de la politique comme esthétique chez Rancière et la politique située chez Gusfield. » Et aussi les débats qui ont suivi.

Écouter la communication de Benjamin Moaillic ( CESPRA- EHESS) : « Contre-sociétés ou contre-Etats? Autour  des luttes armées en Amérique centrale », ainsi que les débats.

Écouter les communications d’Alfonsina Faya (LISST-CERS): « Incarner/désincarner le rôle maternel: tactiques de contournement des normes sanitaires en milieu populaire brésilien », et de Mounia El Kotni (SUNY, University at Albani) «  »Que me importa »: de la résistance publique à l’indifférence, portraits de sages-femmes Mayas face à la médicalisation de la santé reproductive au Méxique ». Ainsi que les débats

Écouter la communication de Marine Bobin (LISST-CAS): « Peacemaking et décolonisation de la justice dans la réserve Navajo (Arizona, USA) », ainsi que les débats.

Écouter la communication de Clara Biermann (CREM, Paris Ouest Nanterre): « Le sort des musiques dites « populaires » pendant la dictature en Uruguay (1972-1985): répression culturelle et stratégies de contournement ». Ainsi que les débats.

Écouter la communication de Marcilene Silva da Costa (LISST-CAS): « Ce que disent les dessins des descendants des Marrons (Amazonie brésilienne) », ainsi que les débats.

Écouter la communication de Jean-Baptiste Barra et Timothée Engasser (ESAV, UT2J): « Inscriptioons urbaines: le cas du tag à Santiago du Chili et de la pixaçao à Sao Paulo », ainsi que les débats. ET pour voir les courts documentaires et le blog photos réalisés par eux:

Santago : https://www.youtube.com/watch?v=DsKxH-FFevo

Occupation visuelle : https://www.youtube.com/watch?v=b-JdFJzVkaA

blog photo : ba421h2601.tumblr.com